Cultiver La Confiance En Soi de son Enfant de 0 à 12 Ans - Petit Pousse

Cultiver et developper la confiance en soi de son enfant de 0 à 12 ans

COMMENT AIDER SON ENFANT A CULTIVER SA CONFIANCE EN SOI ?

« Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation » – Goethe

Comment expliquer l’étonnante carrière d’un jeune Brésilien qui devient, à 25 ans seulement, le joueur le plus cher de toute l’histoire du football avec un transfert évalué à plus de 222 Millions d’euros ?

Ou encore l’ascension politique d’un homme né d’un père kényan noir qui bouscule tous les pronostics et se propulse à la tête de la Nation la plus puissante de la planète ?

confiance en soi

Qu’est-ce que ces deux hommes ont en commun ? Une image d’eux-mêmes très positive, cette force tranquille et mystérieuse que l’on appelle la confiance en soi. Voilà qui ressort de ce qui est devenu plus tard le slogan de l’ex-Président américain Barack Obama, à savoir : « Yes We Can ! »

En ce qui concerne le secret du succès de sa carrière au foot, Neymar da Silva Santos a dit :  » mon père a toujours été à mes côtés depuis que je suis tout petit ».

Le rôle des parents dans l’acquisition de la confiance en soi des enfants est sans nul doute déterminant.

C’est pourquoi, dans ce nouvel article, nous allons voir comment les parents peuvent développer la confiance en soi de leur enfant, de la naissance à l’adolescence, mais aussi comment repérer et remédier à un manque de confiance, et enfin nous parlerons de quelques bienfaits de cette compétence majeure qu’est la confiance en soi.

Téléchargez le KIT de l’enfant POSITIF et CONFIANT : des vidéos, PDF et audio pour transmettre une attitude positive a votre enfant : CLIQUEZ ICI

Développer et cultiver la confiance de son enfant

La confiance en soi s’acquiert dès le bas âge. On parle à l’heure actuelle « d’initiation à la confiance en soi », ce qui revoie à l’image d’un enfant qui apprendrait à marcher aux côtés de ses parents. Un processus continu et progressif. Plus il réussit à faire de pas, plus il gagne en confiance en lui.

Voici 3 choses à faire pour cultiver sa confiance :

confiance en soi

  • Valorisez les efforts de votre enfant. Quand votre nourrisson (de 0 à 12 mois) essaye d’attraper un objet avec sa main ou de ramper vers un jouet qu’il aime, par exemple, dites-lui :  » Oui, vas-y ! Tu es capable! « 
  • Laissez-le apprendre par lui-même à mesure qu’il grandit (de 1 à 3 ans). L’enfant apprend dans une grande mesure en jouant. C’est pourquoi, au lieu de l’empêcher systématiquement de se livrer à un jeu comportant un certain degré de risque, il serait mieux de sécuriser plutôt l’activité. L’idée c’est de ne pas le surprotéger ou de tout faire à sa place, mais de le laisser libérer son imagination et ses capacités. « L’aigle secoue son nid pour que ses petits apprennent à voler « , dit un proverbe biblique.
  • Aidez-le à se connaître lui-même et à s’affirmer en tant que personne distincte (3 à 5 ans). Cela lui évitera d’être balloté au gré des idées des autres ou de la masse. Pour l’y aider, vous pouvez lui demander ses goûts en matière de jeux à la maison, de vêtements, de métier qu’il aimerait faire. Ou encore lui permettre de se prononcer sur tel ou tel autre sujet, puis le féliciter sincèrement. Ainsi il sera habitué à s’ouvrir, à dire plus facilement ce qu’il préfère …

Quand vous discutez avec votre enfant – et notamment votre adolescent, aidez-le à prendre conscience de ses forces et félicitez-le sincèrement pour cela.

Voici un exercice que je réalise en atelier pour aider les enfants à trouver leurs qualités :

Demandez à votre enfant d’observer les autres groupes, dans la rue ou à l’école. Demandez-lui de noter en quoi ils sont différents et en quoi ils sont semblables.

Dites-lui :

“La plupart des groupes ont quelque chose en commun. Par exemple, dans ta classe, les autres enfants ont ton âge et apprennent la même chose. Dans une équipe de sport, leur intérêt pour le sport, dans un club d’échec, leur passion pour les échecs. Mais en même temps, chaque individu du groupe est unique et a ses propres intérêts, sa propre personnalité.

Nous sommes tous unique, même si nous partageons des choses avec les autres.”

Distribuez du papier et des stylos à votre enfant et demandez lui d’écrire en quelques phrases ce qui le rend unique, un talent particulier, une expérience particulière, etc. Lorsqu’il a fini, reprenez ses notes et demandez lui de vous donner plus de détails par rapport à ce qu’il a écrit.

Lors des ateliers Petit Pousse, nous proposons cette activité au groupe, chacun met son papier dans un chapeau et à tour de rôle les enfants doivent deviner à qui appartient ce papier.

Evitez de culpabiliser votre enfant, ou, pire encore, de l’humilier. Cela risquerait de l’emprisonner, même adulte, dans une spirale d’auto-condamnation, d’auto-flagellation où les mêmes causses produisent les mêmes conséquences.confiance en soi

Même s’il ne se montre pas encore à la hauteur des attentes, résistez au découragement. Imaginez-le plutôt sur la voie de la réussite et dites-lui d’en faire autant, voire de répéter à voix haute « je réussirai ! ».

C’est ce qu’on appelle le processus de l’image mentale. Goethe a dit :  » Traitez les gens comme s’ils étaient déjà ce qu’ils devraient être et vous les aiderez à devenir ce qu’ils peuvent être ». Identifier les indices de manque de confiance en soi et réagissez. Le manque de confiance en soi est tout de suite reconnaissable chez l’enfant. Il existe des symptômes, des attitudes, des comportements qui témoignent d’un véritable mal-être, d’une incapacité de faire face à une situation nouvelle. Il y a cette peur constante du regard et du jugement de ses parents, des autres. Une peur d’être considéré négativement qui pousse à se replier sur soi et à ne plus oser s’ouvrir vers l’extérieur.

Découvrez un super article pour remplir le réservoir affectif de votre enfant
sur le blog Maman Zen : CLIQUEZ ICI

Les signes d’un manque de confiance en soi chez l’enfant :

  • L’enfant n’arrive pas à fonctionner tout seul et manque d’initiative. Par exemple, il n’ose pas essayer un nouveau jeu au parc.
  • Il recherche constamment la présence ou l’approbation de ses parents. Par exemple, il jette un œil dans votre direction avant de jouer avec un ami qui s’approche de lui.
  • Il se dévalorise. Par exemple, il dit souvent qu’il n’est « pas bon » ou « pas capable ».

Il suffit d’observer attentivement le comportement de votre enfant pour voir les situations où il manque de confiance et lui proposer alors les solutions dont nous avons discuté plus haut.

En revanche, il se peut que vous constatiez que votre enfant manque tellement de confiance en lui qu’il ose rarement essayer quelque chose ou que la nouveauté, dans le cadre scolaire ou autre, l’inquiète trop. il se peut aussi que l’image qu’il a de lui soit négative au point que cela nuit à son bien-être ou même qu’il en vienne à nourrir des idées suicidaires.

Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à aller chercher de l’aide. Vous pouvez en parler avec son éducatrice, son enseignant ou un professionnel de la santé. Nous pouvons aussi vous aider dans cette démarche ([email protected]) Une analyse en profondeur pourrait aider à découvrir certaines expériences néfastes pour son égo (estime de soi), qu’il aurait vécues dans son enfance.

Une des clés majeures de la réussite :

La confiance en soi est une compétence indispensable, particulièrement dans notre monde rempli d’obstacles et en constante évolution.

Il faut s’attendre à des changements et pouvoir les affronter avec confiance et courage. Les jeunes avec moins de confiance en soi auront plus de difficultés à s’en sortir et à réaliser leurs rêves.

A contrario, la confiance favorise une meilleure qualité de vie, ce qui passe par de bonnes amitiés, une meilleure santé, un bel épanouissement personnel et le bonheur intérieur qui en résulte, une carrière professionnelle réussie, une vie de couple heureuse et même une meilleure situation financière.

Car en ayant confiance en soi, lancer une nouvelle boîte n’est plus un obstacle. On apprend à investir, on fait quelque chose qui nous épanouit et où on est meilleur, puis et l’argent vient.

En un mot la confiance en soi permet à un jeune de vivre pleinement sa vie.

Pour continuer à cultiver la confiance en soi de votre enfant et lui transmettre une attitude positive, nous vous avons préparé le KIT de l’enfant POSITIF et CONFIANT. Ce sont des activités et des exercices pour vous guider, étape par étape.

Ce KIT est gratuit, il suffit de cliquer ici :

confiance en soi

Mots-clés associés à l’article : confiance en soi enfant – comment donner confiance a son fils de 10 ans – développer la confiance en soi de son enfant – cultiver la confiance de ses enfants – confiance en soi fille – confiance en soi fils – symptômes manque de confiance en soi enfant – manque de confiance enfant – repérer un manque de confiance

Commentaires :

Votre petit bout manque
de confiance ou se dévalorise ? 😥

Découvrez maintenant 4 vidéos inédites
pour développer la confiance et le bien-être
de votre enfant en 10/min par jour :
- 3 activités pour booster sa confiance et son estime
- Utiliser une communication bienveillante
- Comprendre ses émotions pour retrouver le calme
- 4 comportements néfastes à éviter (les faites-vous ?)
- Eduquer un enfant heureux et réussi
Oui, je veux développer la confiance et le bien-être de mon enfant (Déjà 4 356 participants)
close-link