9 Principes Universels Pour Elever Sereinement Un Enfant - Petit Pousse

9 principes universels pour élever sereinement un enfant

Dans cet article invité, François-Xavier du blog les Parents Positifs, nous parle des principes universels pour élever et éduquer sereinement des enfants épanouis.

Le web et la télévision nous inondent de conseils pour bien gérer notre vie de famille et il est parfois difficile de s’y retrouver.

En effet, Si vous recherchez avec Google des solutions à un problème parental spécifique, il y a de fortes chances que vous trouviez plus d’une réponse et que ces réponses… se contredisent entre elles légèrement (voire complètement).

Au lieu d’essayer de démêler le vrai du faux, pourquoi ne pas essayer de regarder la parentalité d’un point de vue plus général et de dégager 9 principes universels de la relation parents/enfants ?

VOICI DONC 9 VÉRITÉS POUR BIEN ELEVER UN ENFANT :

  • Les enfants sont équipés pour se connecter à l’autre : l’attachement commence à la naissance, mais il ne se termine pas une fois que votre enfant commence à marcher. Les enfants de tous âges sont « conçus » pour rester en relation étroite avec leurs parents (ou les adultes qui prennent soin d’eux). Ainsi, si votre relation s’est détériorée avec votre enfant, commencez par réparer la connexion avant de vous concentrer sur les règles ou les attentes.
  • Les enfants méritent le respect : les insultes, les sarcasmes et les commentaires humiliants n’ont pas leur place dans une relation parent-enfant. Modélisez le comportement que vous voulez voir de vos enfants. Assumez la responsabilité de vos propres pensées et sentiments, plutôt que d’attendre de votre enfant qu’il soit plus mature ou plus respectueux que vous.
  • Les enfants veulent s’appuyer sur des adultes forts et confiants : naviguer à l’intérieur et à l’extérieur de l’enfance peut être difficile, les émotions peuvent être fortes et effrayantes, et les limites diffuses voire confuses peuvent être dangereuses. Soyez un roc solide pour votre enfant et non une sorte de « girouette » qui change d’avis ou les règles constamment. Envoyez-lui un message de confiance tel que « C’est ok ! Tes sentiments, ton attitude même s’ils sont durs à gérer : nous allons y arriver. Fais-moi confiance, j’ai déjà eu ton âge et connu cela ».
  • Les enfants demandent de l’amour et de l’attention de différentes façons : plutôt que de repousser un enfant lorsqu’il exprime un sentiment important, profitez de l’occasion pour vous rapprocher. Regardez derrière la situation, les disputes et les cris, l’enfant qui aspire à l’amour et au soutien inconditionnel de son parent.bien elever un enfant
  • Les enfants n’ont pas besoin d’être menacés ou « achetés » pour se conformer à ce qu’un parent souhaite : personne n’aime subir des pressions ou être contraint d’obéir. Dans les moments difficiles, les enfants veulent que quelqu’un comprenne pourquoi ils se comportent ainsi. Ainsi, quand un enfant se sent aimé inconditionnellement, soutenu et entendu, il sera, la plupart du temps, plus susceptible de se conformer aux demandes.
  • Les enfants réussissent selon leurs moyens : un échec persistant et répété peut indiquer que votre enfant manque de quelque chose qui lui permettrait de réussir dans une situation donnée. Fournissez à vos enfants les outils, les compétences, les stratégies et le soutien environnemental pour apprendre, devenir indépendants et faire de bons choix.
  • Les enfants peuvent se dépasser régulièrement si l’occasion leur en est donnée : n’hésitez pas à augmente le niveau de vos attentes ou à mettre la barre haute pour motiver vos enfants à se dépasser. Au lieu d’imaginer le pire, de s’attendre à une déception ou d’anticiper une dispute à ce sujet, CROYEZ fermement que votre enfant est capable et soutenez-le vraiment afin qu’il atteigne ou dépasse ses attentes.
  • Les enfants ont besoin de temps pour se reposer : tout comme une sieste ou une bonne nuit de sommeil contribue à notre santé, le fait de pouvoir se « reposer » tranquillement et calmement peut être bénéfique pour votre enfant. Offrez des occasions à votre enfant d’être un enfant, de jouer et d’être « bête », sans les soucis et les attentes du monde extérieur.
  • Les enfants ne sont pas des mini-adultes : l’esprit de votre enfant ne cesse de croître et de changer. Leur capacité à prendre en charge, traiter et gérer une situation varie considérablement d’un jour à l’autre (parfois de minute en minute). Permettez-leur de se développer à leur propre rythme, plutôt que de les « précipiter » à l’âge adulte.

Si certaines de ces affirmations vous ont amené à faire une pause ou à déclencher quelque chose à l’intérieur de vous, prenez une seconde pour prendre du recul et explorer ces pensées. Examinez les choses que vous croyez sur les enfants. Écoutez les messages internes et prenez conscience des croyances que vous avez sur vos enfants.

Votre vérité pourrait être différente de la nôtre, et c’est ok !

C’est d’ailleurs régulièrement le cas avec les parents que nous suivons (en hypnothérapie ou en coaching) dans notre cabinet près de Genève.

Ce qui compte, ce sont vos vérités. Si elles vous aident dans l’éducation de votre enfant : alors gardez-les ! Par contre si elles vous entravent, il est tout à fait possible de les changer grâce à ce que nous savons aujourd’hui sur le fonctionnement du cerveau humain.

Merci à Albain d’avoir publié cet article sur Petit Pousse, nous espérons que celui-ci vous a plu. Pour aller plus loin, nous vous recommandons la lecture d’un autre article : devenir un parent modèle pour votre enfant.

François-Xavier des Parents Positifs

Commentaires :

Votre petit bout manque
de confiance ou se dévalorise ? 😥

Découvrez maintenant 4 vidéos inédites
pour développer la confiance et le bien-être
de votre enfant en 10/min par jour :
- 3 activités pour booster sa confiance et son estime
- Utiliser une communication bienveillante
- Comprendre ses émotions pour retrouver le calme
- 4 comportements néfastes à éviter (les faites-vous ?)
- Eduquer un enfant heureux et réussi
Oui, je veux développer la confiance et le bien-être de mon enfant (Déjà 4 356 participants)
close-link