5 ETAPES Pour Aider Un Enfant à Gérer Ses émotions - Petit Pousse

5 étapes pour aider un enfant à gérer ses émotions

Aider un enfant à gérer ses émotions : quel sujet passionnant ! Si seulement on pouvait parler des émotions à l’école au lieu de les étouffer.

Force est de constater que les enfants ont très peu d’outils pour faire face aux émotions négatives : une colère ? Des lignes à recopier. Un conflit ? Au coin ! Des pleurs ? De la moquerie.

Voilà qui n’est pas très efficace pour aider un enfant à comprendre et gérer ses émotions.

D’ailleurs, de nombreux adultes n’y parviennent toujours pas : ils se mettent dans tous leurs états pour un rien, déclenchent des conflits et s’énervent facilement. Voilà ce que l’on veut éviter aux enfants.

Ce qui est sûr, c’est que la capacité à gérer ses émotions, les comprendre et les utiliser positivement est un facteur essentiel à la réussite.

Outre plus de calme à la maison, c’est un moyen pour votre enfant de mieux se connaître, comprendre les autres et mieux communiquer.

Les émotions font aussi partie de nous, il faut apprendre à les gérer et les accepter. Pour aider un enfant à gérer ses émotions il faut d’abord apprendre à fixer des limites : interdir de courir sur le route, jeter la nourriture, ou faire du chantage …

Cependant, fixer des limites sur leur comportement ne signifie pas que nous devons fixer des limites sur ce qu’ils ressentent.

aider un enfant à gérer ses émotionsEn faite, vous ne pouvez pas vraiment empêcher votre enfant de se fâcher quand vous lui interdisez quelque chose. L’envoyer dans sa chambre pour qu’il se calme ne l’empêchera pas d’être bouleversé et contrarié.

Au contraire, vous allez lui transmettre l’idée qu’il est seul face à ses émotions et qu’il faut les réprimer. Malheureusement, quand un être humain réprime ses émotions, elles ne sont plus sous un contrôle conscient. Il ne parvient donc plus à les contrôler et elles peuvent ressurgir à tout moment.

C’est ce dérèglement qui nous effraie, lorsque notre enfant semble totalement hors de contrôle. En effet, à force de réprimer ses émotions, l’enfant ne parvient pas à exprimer ses émotions oralement, c’est en général la colère qui prend le dessus.

Donc, nier et réprimer les émotions d’un enfant ne l’aidera pas à se contrôler. Voici comment un enfant apprend réellement à gérer ses émotions …

Aider un enfant à gérer ses émotions en 5 étapes :

1) Modéliser le bon comportement en résistant aux tentations

En tant que parent, il est important de prendre un temps mort pour se calmer et prendre une bonne respiration. Si l’enfant est trop jeune pour vous permettre de quitter la pièce, il est important de trouver un autre moment pour extérioriser ses émotions (fitness, course à pied, boxe, méditation …), afin de rester calme lors des crises.

Après tout, les enfants apprennent de nous. Quand nous crions, ils apprennent à crier. Quand nous parlons respectueusement, ils apprennent à parler respectueusement.

A chaque fois que vous parvenez à gérer vos émotions face à votre enfant, il apprend aussi à réguler les siennes.

aider un enfant à gérer ses émotions

2) Privilégier une bonne connexion entre parent et enfant

Pour aider un enfant à gérer ses émotions, vous devez déjà lui expliquer comment faire et en parler avec lui.

Même les enfants plus âgés ont besoin de se sentir connectés à leurs parents pour gérer leurs émotions. Quand nous remarquons que notre enfant à des difficultés à gérer ses émotions, il est important de se reconnecter avec lui. Quand les enfants se sentent considérés et importants, ils deviennent plus coopératifs et le sentiment de joie élimine les mauvais comportements.

La meilleure façon pour rendre son enfant autonome est de lui faire confiance et lui confier des missions et des petits challenges. Pour découvrir une liste de choses positives à pratiquer en famille, vous êtes libre de télécharger gratuitement notre KIT de l’enfant POSITIF.

3) Accepter les sentiments, même quand ils sont négatifs

aider un enfant à gérer ses émotions

L’empathie, c’est se mettre à la place de son enfant, en restant soi-même et en gardant du recul. La difficulté est de trouver le juste équilibre.

« Chéri, je sais que c’est décevant, je suis désolé que les choses ne fonctionnent pas comme tu le souhaites, veux-tu que je t’aide à trouver des solutions ? »

Quand l’empathie devient la réponse des parents, l’enfant apprend que les émotions ne font pas toujours du bien.

Mais le fait que quelqu’un le comprenne lui permet de se sentir mieux et il est donc plus susceptible de coopérer.

L’enfant n’est plus obligé de crier pour être entendu. Le soutient de ses parents l’aide à mieux gérer ses émotions et vivre à travers les mauvais sentiments. Il commence à développer de la résilience.

Découvrez comment utiliser la communication non-violente avec vos enfants :
Cliquez ici pour lire l’article

4) Guider les comportements mais résister à l’envie de punir

La fessée, les punitions, la honte, le chantage ne donnent pas aux enfants l’aide dont ils ont besoin pour gérer leurs émotions.

En faite, le message que les enfants comprennent est le suivant : « Les émotions qui t’ont poussé à mal te comporter sont mauvaises, tu dois les supprimer ». Alors, les enfants essaient de réprimer ces émotions et leur sac à dos émotionnel devient de plus en plus lourd.

C’est l’une des raisons pour lesquelles la punition mène réellement à de plus mauvaises conduites, ces sentiments continuent à bouillonner. Au lieu de punir, aidez votre enfant à rester sur bonne voie avec des conseils positifs. Nous devons leur enseigner ces compétences jusqu’à ce qu’ils puissent les utiliser par eux-même.

5) Aider son enfant à se sentir en sécurité

« Tu peux être autant en colère que tu veux mais nous ne te laisserons
pas frapper ta sœur »aider un enfant à gérer ses émotions

Votre enfant en colère n’est pas une mauvaise personne mais une jeune personne blessée. Quand les enfants ne contrôlent pas leurs émotions, c’est parce qu’ils ne le peuvent pas à ce moment précis.

Si vous pouvez rester compatissant, votre enfant se sentira suffisamment en sécurité pour exprimer ses émotions. Si vous l’aidez à pleurer et extérioriser ses émotions, ces sentiments vont s’évaporer, et la colère et l’agression disparaîtront aussi.

Est-il important d’enseigner aux enfants des mots pour exprimer leurs émotions ?

Bien sûr ! Mais n’insistez pas pour que votre enfant parle de ses sentiments. Au lieu de cela, concentrez-vous sur l’acceptation des émotions de votre enfant. En effet, cela lui apprendra que :

  • Les émotions ne sont pas mauvaises, elles font partie de la richesse de l’être humain
  • Si nous ne contrôlons pas tous les événements de la vie, nous pouvons par contre choisir notre réponses et notre façon de réagir.
  • Lorsque vous êtes à l’aise avec vos sentiments, vous les sentez profondément, puis ils se dissipent. Cela vous donne la sensation de lâcher prise et de relâcher la pression.

Pour aider un enfant à gérer ses émotions vous devez d’abord lui enseigner comment faire, pour que plus tard cela devienne naturel.

Si vous continuez à travailler sur le contrôle de vos propres colères, vous serez heureux d’apprendre que vos enfants parviendront sûrement à mieux gérer leurs émotions que vous.

Cet article vous a plu ? Découvrez de nouvelles méthodes et des jeux pour enfants sur la gestion des émotions, la confiance en soi et la communication :

aider un enfant à gérer ses émotions

Mots clés associés à l’article : aider un enfant à gérer ses émotions – gérer les émotions de son enfant – comment gérer les émotions de son enfant – gérer ses émotions – enfants émotifs – difficultés à gérer les émotions de son enfant – comment aider son enfant – gestion des émotions avec son enfant – aider son enfant – aider un enfant à gérer ses émotions

Commentaires :

Votre petit bout manque
de confiance ou se dévalorise ? 😥

Découvrez maintenant 4 vidéos inédites
pour développer la confiance et le bien-être
de votre enfant en 10/min par jour :
- 3 activités pour booster sa confiance et son estime
- Utiliser une communication bienveillante
- Comprendre ses émotions pour retrouver le calme
- 4 comportements néfastes à éviter (les faites-vous ?)
- Eduquer un enfant heureux et réussi
Oui, je veux développer la confiance et le bien-être de mon enfant (Déjà 4 356 participants)
close-link