Créer une chambre Montessori : 7 critères de réussite !

La pédagogie Montessori peut tout à fait s’appliquer à la maison, et cela commence par la chambre de votre enfant. De même qu’une salle de classe, la chambre Montessori favorise l’autonomie de l’enfant.

Maria Montessori conseillait de « préparer un milieu où l’enfant puisse agir librement »

Voici quelques pistes …

Comment créer une chambre Montessori à la maison en 7 points ?

La sécurité avant tout :

Qui dit totale liberté, dit sécurité avant tout ! La chambre de votre petit est son espace, il va y passer du temps seul. Elle doit donc être totalement sécurisée et vous ne devez rien laisser au hasard : cache-prises, accès fenêtres, fixation des meubles au mur, miroir incassable, etc.

La décoration :

La chambre est avant tout un endroit où l‘enfant doit se sentir en paix.

Ne surchargez pas les murs et privilégiez les couleurs douces et tendres.

De plus, une décoration sobre et dépouillée lui permet de se concentrer sur l’essentiel et évite la sur-stimulation..

Privilégiez des matières naturelles, ni toxiques, ni dangereuses, et lavables bien sûr !

Le miroir est un élément important de la chambre. Il aide l’enfant à se connaître, mais aussi à prendre soin de lui-même en l’aidant à s’habiller seul par exemple.chambre Montessori

C’est également un élément fondamental pour la coordination.

Prévoyez également un emplacement, un mur destiné ou un affichage pour ses créations artistiques (par exemple, un tableau magnétique avec des aimants).

Enfin, une plante verte ajoutera une touche « nature » et responsabilisera votre petit puisqu’il sera chargé de l’arroser. Mais attention à bien la choisir car les plus petits qui découvrent leur univers en mettant tout à la bouche pourrait s’intoxiquer avec certaines d’entre elles.

Le coin lecture :

Le goût de la lecture s’apprend très tôt, et la présence de livres dans la chambre Montessori de votre enfant est presque aussi essentielle que celle du lit !

Aménagez un petit coin lecture confortable, avec un petit fauteuil ou des coussins. Ne laissez à sa disposition que les livres adaptés à son âge.

Le coin sommeil de la chambre Montessori :

chambre Montessori

Maria Montessori préconise que le lit soit à même le sol, ce qui donne à l’enfant plus d’autonomie et moins de contraintes.

Il peut ainsi se lever seul et cela supprime également les risques de chute. Pensez néanmoins à bien sécuriser le reste de la maison en cas de réveil nocturne, placards, porte d’entrée, fenêtres, barrière de sécurité si escaliers, etc.

Il pourra également s’allonger seul en cas de fatigue, il maîtrisera plus facilementses phases de fatigue. Bien évidemment ceci est une étape à travailler ensemble en n’oubliant de verbaliser ce qu’il se passe dans son corps à chaque fois afin qu’il reconnaisse les signes seul. (yeux qui piquent, se frotte les yeux, énervement, baillements)

Pour qu’il puisse faire son lit seul plus facilement, vous pouvez opter pour un sac de couchage ou une housse de couette.

Tout doit être à portée des petites mains :

Pensez à vous mettre à hauteur d’enfant, mettez-vous à genou et constatez ce qui est pratique et ce qui ne l’est pas.

Les meubles bas sont à privilégier pour être à leur taille. Ainsi ils se sentent dans un univers accueillant et adapté. Le sentiment d’appartenance n’en est que renforcé.

Une ou deux grosses caisses remplies de cubes est particulièrement ludiques car elles permettent de fouiller dedans, de s’approprier les objets,de faciliter les constructions. D’aider au rangement, très approximatif des petits (tout balancer dans une caisse et particulièrement jouissif pour les petits et très agréable pour nous, ça va plus vite 😉).

Enlevez le superflu. Les choses utiles mais qu’il ne peut pas utiliser seul, par exemple, idéalement vous pouvez les ranger en hauteur (jeux de société, etc).

N’hésitez pas à ranger dans des caisses fermées certains jouets qu’ils n’utilisent pas pour le moment.

Favorisez la rotation.

Vous réduisez ainsi la sur-stimulation qui l’empêcherait de profiter des bienfaits des apprentissages d’un outil mis à sa disposition.

Trop de choix, tue le choix !

Pour s’habiller seul et l’aider dans son autonomie, vous pouvez prendre une petite commode en pin brut par exemple, on met quelques vêtements de saison 3 pantalons, 3 tee-shirt, 3 pulls, etc

On dessine sur les tiroirs un pantalon, un pull.

Votre Petite Pousse peut ainsi en un clin d’oeil se retrouver au bon endroit pour choisir ses vêtements. Si vous n’êtes pas douée en dessin, on peut trouver des pochoirs ou des étiquettes assez facilement.

Ses jouets peuvent être rangés dans des bacs, des boîtes ou des paniers, avec également des étiquettes pour guider votre enfant dans ses rangements.

Vous pouvez mettre un porte manteau à sa hauteur permettra de ranger ses vêtements sans votre aide.

Un panier à linge pour l’aider à se responsabiliser et à participer au rangement de la maison.

Laissez aussi à disposition un marche-pied pour qu’il puisse atteindre l’interrupteur de la chambre et être ainsi capable d’allumer et d’éteindre seul. Attention au marche-pied, qu’il ne puisse pas se pencher aux fenêtres ou tomber !

Les jouets de la chambre Montessori :

N’hésitez pas à désencombrer la chambre du surplus de jouets, favorisez une rotation. Cela permet de varier les activités sans surcharger l’espace. Privilégiez les jouets en bois, ou du moins de qualité. Les enfants sont sensibles aux jolies matières, couleurs et designs un peu soignés. Certains jeux en plastique comme les Lego® sont néanmoins excellents pour l’éveil et la créativité.

Le coin créatif :

Afin de développer la créativité de votre petit, pensez à installer une petite chaise et une petite table (ou un bureau) avec tout le matériel dont il a besoin pour ses créations artistiques. Bien installé et au calme, votre enfant sera à même de se concentrer pour réaliser ses projets !

La chambre Montessori en bref :

Dans une chambre Montessori on trouve :

  • un lit au sol ou proche du sol
  • des meubles et des rangements étiquetés, à hauteur des enfants
  • peu de jouets qu’on fait tourner assez souvent
  • des livres adaptés à son âge en libre service
  • une petite table et une petite chaise pour les activités créatives
  • un miroir
  • une plante pour le responsabiliser (attention à la toxicité)

En définitive, un chambre Montessori fait plutôt appel au bon sens.

Votre Petite pousse pourra s’épanouir dans un univers adapté à sa taille et à ses capacités cognitives du moment. Les seuls juges de ce qui lui convient le mieux, ce sont vous et lui.

J’espère que ces quelques pistes sauront nourrir votre imaginaire et votre élan créatif.

Piochez ! Inspirez vous! Appropriez-vous la philosophie de Maria Montessori afin de permettre à votre enfant de se sentir chez lui, en sécurité et confiant dans ses capacités.

Vous trouverez des exemple ici

Avec ces aménagements même infimes vous confirmez à votre enfant que vous avez confiance dans son autonomie. Et ça c’est quand même un chouette cadeau 😉

D’ailleurs, en parlant de cadeau, vous pouvez essayer gratuitement les méditations d’Oscar, pour instaurer plus de calme et de sérénité à la maison …

Mots-clés associés : chambre Montessori – créer une chambre Montessori – inspiration chambre Montessori – Maria Montessori – Autonomie

Semons des graines positives :
Sandy Wy
 

Sandy, 38 ans, maman de 3 petites pousses (12, 8 et 3 ans) et assistante maternelle. Depuis toujours, aussi loin que mes souvenirs me le rappellent, je suis en quête d'un monde plus juste et pacifique. Faisons un bout de chemin ensemble, pas à pas... Plus nous serons nombreux à semer, plus nous récolterons !